Quid novi ?

En adepte du ouebe que je suis, j’ai écumé les sites de rencontres plus souvent qu’à mon tour . Et il est une chose que j’ai remarqué, outre l’orthographe déplorable de mes contemporains, c’est l’abus ad nauseam (sortez vos dicos de latin c’est que le début) de phrases ou de formules toutes faites . Pas la peine de trépigner je vais donner des exemples sinon j’arrêterais là ce billet ! Je vous en donne trois deux parce que je suis bon prince et pas radin .

-« Pas de prise de tête » . Celle là faudra qu’on me l’explique, qui parmi nous a envie de ça dans une relation ? Qu’elle soit à base de popopop (NTM style), de soupirs, de gémissements et d’échange de fluides corporels ou plus « normalement » faites pour durer plus que le temps d’un été, qui a envie de se prendre la tête avec son/sa bonobo(te) ? hein qui ? A part quelques cas pathologiques, personne ici bas ne veut de relation comportant des assiettes qui volent, des interrogatoires du genre  » c’est qui cette pétasse? », des mecs allongés sur le canapé éructant devant un match de foot pendant que madame ronge son frein en relisant « les hommes viennent de mars, les femmes de venus » . Enfin toutes ces douceurs qui font qu’une relation se vit sur le mode « mais qu’est ce que je fous avec un(e) con(ne) pareil(le) ? » . La relation se vit alors comme une guerre froide, chaque échange donnant lieu à menace d’anéantissement thermo-nucléaire, chaque coup de sang de l’un ou de l’autre à une réunion du conseil de sécurité de l ONU (Organisation des Nunuches Ulcérées ou Organisation des Neuneus Unicellulaire) en urgence, l’un ou l’autre bord finissant par ériger un rideau de fer…Vision apocalyptique de la relation me direz vous . Certes, certes je grossis le trait mais c’est uniquement parce que ce billet n’est pas sérieux et qu’il n’est pas destiné à être lu au premier degré 🙂 Inutile donc de venir me lacérer le visage à coup de griffes, ou de me refaire les sinus à grand coup de poings fraternels .

« Carpe diem » . celui là me sort par les trous de nez…Spécialité féminine des profils de nanas sur les sites suscités, il est aussi commun que l’opportunisme en politique . Remis au gout du jour par un infame navet cinématographique à base de popo…non de poètes, de collège anglais ou la férule fait office de réponse universelle à chaque manquement au réglement, d’adolescent post et pré pubère dont on sent bien que le futur parcours professionnel ne finiras pas à l’usine du coin, et d’un prof à l’allure lunaire qui n’existe que dans ce genre de film . Un navet vous dis je . Le malheur est que cette bouse a eu un succès commercial assez étonnant en regard de sa qualité . Et qu’il a popularisé le fameux « carpe diem » en l’amputant au passage . C’est Horace qui doit être content . En version longue « final cut’s director » ça donne : carpe diem quam minimum credula postero . Souvent traduit par « profite du temps présent » par les incultes et ceux qui dormaient en cours de latin, il a pris dans notre société actuelle et grace à nos apprentis poètes une signification hédoniste . Et ce n’est pas fortuit . Fait chauffer ta carte de crédit parce que demain on sais pas de quoi il seras fait…On subodore à qui profite le crime, encore et toujours aux méchants capitalistes ! Dans une traduction plus classique et plus juste le vers d’Horace veut dire et là ouvrez grand vos esgourdes : « Cueille le jour présent et sois le moins confiant possible dans l’avenir » . Ce qui n’est, vous en conviendrais ou alors vous êtes d’une mauvaise foi confondante, pas du tout la même chose . Horace était de ces romains se piquant d’épicurisme, il aurait poutré la tronche à coup de gladius à la premiere gisquette qui aurait eu le malheur de confondre hédonisme et épicurisme, et l’aurait surement fini au pilum . Et ne comptez pas sur moi pour vous l’expliquer, je suis bien trop flemmard pour ça ! j’en reviens à mes moutons (de panurge) en l’occurrence mes brebis qui pour faire leur malines nous tartinent du carpe diem a longueur de profil, c’est un contre exemple parfait mes toutes belles, sortez le nez de vos magasines et de vos bouquins et soyez originales que diable ! Vous gagnerez ma reconnaissance eternelle .

O tempus edax, c’est l’heure de mes pilules, je vais m’arrêter là . En résumé l’originalité n’est pas une maladie honteuse, enfin je crois…je vais prendre double dose je crois .

Optimum medicamentum quies est

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Quid novi ?

  1. PAOLINI dit :

    j’ai écumé aussi pourquoi ne nous sommes pas rencontrés + tot monsieur efferalgan( vi d’accord tu te rappelles plus !!) j’adore ce que tu écris continue je me régale

    • PAOLINI dit :

      les mecs c’est « sans prise de tète » ou ouvert à toutes propositions ( ce qui signifie en langage de nana : carpe diem) pas mieux bonhomne !! bon pour les nanas je t’explique carpe diem ça veut dire on se rencontre et on voit ( mais si possible aime moi) bon si ça te dit on se recycle ts les 2 on réoriente les internautes paumés … ya 1 plan là packe ya du boulot ( bon ok c’est surtout 1 boulot de maquereau!!) là j’me gausse

  2. bien sur que si que je me souviens mamzelle 🙂

  3. PAOLINI dit :

    et que dire des prostitués qui sont dans ce monde si indispensables à vous les mecs qui révéz tant de pouvoir et soumission comment ce monde est-il devenu un grand monde de prostitution sans plus jamais tenir compte des désirs et rèves des hommes et des femmes ……………nous sommes tous manipulés …………toi aussi gentil écrivain

  4. PAOLINI dit :

    un jour t’es là t’es une nana pas obése pas anorexique à peu près normale ( quoique p’t’ètre alcoolique..) et tu surf entre télé bouquins internet et là 1 type te fais croire que c important qu’il te voit qu’il te rencontre ( bon tu te doutes au fond de toi quil veut se vider les couilles et que t’es la seule sur le site encore debout mais bon…) et toi blanche neige tu te dis et pourquoi pas une rencontre des fois pourrais déclancher l’amour ( si ce n’est le GRAND ) alors tu files ton 06 et ………..carpe diem !!!!!!!! on sait jamais celui là sera p’t’étre honnète et restera…………….et chers auditeurs la suite ( idem hélas) la semaine prochaine

  5. Myriam dit :

    Trop drôle ton dernier commentaire Paolini ! Nous vivons toutes ces petits instants où nous espérons encore et encore rencontrer l’Homme et l’Amour. Et nous donnons notre fameux 06….à n’importe qui ! Il suffit que cette personne écrive les bons mots, nous fasse croire que nous sommes l’unique. De vraies bécasses ! Mais notre recherche est irrésistible et Internet si vaste, trop vaste…..Et hop, nous sortons le fameux « carpe diem » juste pour ne pas faire peur, juste pour faire croire à l’Homme que nous allons être cool, que nous sommes comme lui, c’est-à-dire attirer par……le présent et non l’avenir ! Foutaise. Nous mentons toutes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s